En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

En savoir plus
Pédagogie

Deux mois après le basculement des cours en mode distanciel

28 mai 2020
Organisée pour répondre aux standards exigeants des accréditations dans l’enseignement supérieur, Audencia, comme les autres établissements, a été confrontée au déploiement de ses cours en mode distanciel. La suspension des cours n’aura duré qu’une semaine avant que la continuité pédagogique ne soit assurée. Il a donc fallu faire preuve d’une grande agilité sans entraver la qualité académique. Quelle a été la recette ?

A l’annonce de la fermeture des universités et grandes écoles, un noyau d’acteurs internes s’est consolidé autour de la Direction de l’Innovation : professeurs experts du numérique ; documentalistes aguerries par les bases de données ; chef de projets transversaux. Les compétences des uns et des autres ont permis de structurer la marche à suivre en mode accéléré. Pendant que chacun d’entre nous se confinait chez soi, a été développée par l’équipe une série de formations et de procédures en français et en anglais pour les professeurs, les intervenants extérieurs, les assistant.e.s de programmes et  les étudiants. Rien est laissé au hasard : de la création de classes virtuelles, sur le Learning Management System à la réorganisation des rôles en interne pour assurer une passation d’examens sans heurt. L’équipe organise des permanences pour répondre aux urgences liées à la continuité pédagogique. 

Au total, sur la période du 23 mars au 23 mai 2020, 2 600 classes virtuelles ont été montées, organisées par 285 professeurs et intervenants externes. Chaque jour, il y a eu en moyenne plus de 1600 connections uniques sur le LMS. S’est suivi la période des examens avec plus de 300 sessions organisées sur le LMS pour plus de 2800 étudiants.

Le challenge a été brillamment relevé car chacun des acteurs s’est pleinement engagé surmontant les difficultés à travailler hors de sa zone de confort. Les professeurs ont fourni de nombreux efforts pour adapter leurs cours et leurs examens et pour certains apprendre à se servir de l’outil. Les retours vraiment positifs des étudiants témoignent que la qualité était au rendez-vous.

Avec le léger recul, il est possible de comprendre comment cela s’est passé. Les hiérarchies se sont aplaties. L’opérationnalité a pris le pas du fait de l’urgence de la situation mais aussi parce que le parti pris a été de s’appuyer sur les expertises métiers. Les acteurs (ingénieurs pédagogiques, documentalistes, professeurs, assistantes de programmes) ont travaillé en proximité ; la grande réactivité de chacun pour s’entraider a fait grandir la confiance. Finalement, Audencia a appliqué à elle-même une pratique pédagogique constructive : le learning by doing, privilégiant l’expérimentation terrain du « test and learn ».

L’objectif initial, celui de la continuité pédagogique, a été pleinement atteint. Maintenant vient le temps de l’analyse et de la prospective : comment le développement collectif des compétences numériques pourra servir la pédagogie de demain ? Un nouvel épisode de co-construction commence à émerger.


Vous aimerez aussi

Catégories
Formations Innovation Excellence