Pédagogie

Animer un hackathon, un travail d’improvisation ?

17 avril 2018
Les 30 et 31 mars derniers a eu lieu à Audencia le challenge RSE. Celui-ci réunit 5 des 7 mastères spécialisés® de l’Institution. Le format retenu, un hackathon sur 2 jours, facilite l’ébullition des idées et garantit le dynamisme dans les groupes.

Encore faut-il que chacun des groupes ait un animateur qui rythme les différents ateliers. Comment s’en assurer lorsque les participants sont plus d’une centaine ?

La première étape dans ce projet pédagogique d’envergure a donc été de mobiliser des « étudiants animateurs ». Faire le tour des ressources internes permet d’identifier les compétences à portée de main, le projet s’est fortement appuyé sur celles-ci. Issus du mastère spécialisé @MDC (marketing, design et création), les 14 étudiants volontaires ont commencé à s’impliquer 3 mois avant le hackathon. Après leur avoir présenté leur rôle, la deuxième étape a consisté à produire le guide d’animation : c’est le mode d’emploi utile le jour J pour que les 14 groupes suivent le même protocole. Cette production nécessite que les animateurs échangent en amont avec le commanditaire et que la problématique ne soit pas figée, pour que les animateurs s’approprient le projet. La co-construction est un fort levier de motivation : cela devient « leur » projet.

Le besoin du commanditaire est décliné en activités pédagogiques complémentaires pour que chaque atelier contribue à nourrir la problématique globale. Dans cette phase, il est nécessaire d’alterner divergence, convergence, production, crash test. C’est l’enchaînement des ateliers qui participe à l’effervescence des idées : après la phase d’acceptation du mode opératoire des participants ; les pépites surgissent.

Lors des ateliers, les animateurs favorisent le lâcher prise et l’empathie, conditions sine qua none à la réussite du hackathon. Il est nécessaire de plonger dans l’univers proposé par l’animateur. Dans le cas de ce challenge RSE, trois réunions de travail de deux heures ont été planifiées en amont avec les animateurs. Ce temps indispensable à la préparation permet aux animateurs d’avoir une vision globale à la fois sur la problématique d’entreprise, sur les objectifs d’étapes mais aussi en termes d’apprentissage. La nécessaire agitation qui s’installe lors des hackathons masque une organisation bien anticipée, préparant les animateurs aux imprévus de tout poil.

 

Le challenge RSE des mastères spécialisés® a porté cette année sur la place des labels agroalimentaires dans un secteur qui impacte la société sur les plans environnementaux, identitaires et sanitaires. Pour aller plus loin sur le sujet, consultez le rapport du WWF.


Vous aimerez aussi

Catégories
Excellence Innovation